kosciol

Paroisse saint Christophe de Tertre

 

Le saint patron de la paroisse de Tertre

Christophe vient du grec khristophoros composé de Khristos "Christ" et Statue de saint Christophephoros "qui porte". Ce prénom a été adopté par les premiers chrétiens avec la valeur spirituelle de "qui porte le Christ en lui". Selon la tradition Saint Christophe était un cananéen de taille imposante. Il est toujours fêté le 25 juillet. Le géant Christophe ne voulait servir que le plus puissant des souverains. Il se mit donc au service d'un roi très puissant; mais comme ce roi craignait le diable, Christophe changea de maître pour se mettre au service du diable. S'apercevant que le diable s'enfuyait devant une croix il se mit à la recherche du Christ et se consacra alors à faire traverser un fleuve aux pèlerins et aux voyageurs. Un jour, il transporta avec effort un enfant très lourd qui lui révéla être le Christ. Cette scène a été représentée par Rubens au début du XVIIème siècle, avec un ermite qui guide Christophe avec sa lanterne. Pendant tout le Moyen-Age on invoquait le saint contre la mort accidentelle, comme le dit le dicton: "Regarde saint Christophe, puis va-t'-en rassuré." Saint Christophe est devenu le saint patron des automobilistes et des aviateurs.  Il est également le saint patron des athlètes à cause de sa taille et de sa force.

 

 



L'église de Tertre

Naguère hameau de Baudour, Tertre devint paroisse en1782 et commune automne en 1883.

Remontons le temps…

Vers l'an 1500, Mr Charlart, bourgmestre de Baudour, fit construire une chapelle sur le territoire de Tertre. Elle était située à la rue Defuisseaux, en face de la Grand'Place. Le premier cimetière se trouvait à côté de cette chapelle. A l'origine, cette chapelle était desservie par les moines de l'abbaye de Eglise de Tertre & maison du doyenSaint-Ghislain, ensuite par les prêtres de Baudour. Notons qu'avant de faire partie du diocèse de Tournai, à partir de 1802, nous dépendions du diocèse de Cambrai. Le premier curé de Tertre, Jean Dumonceau, fut nommé le 8 novembre 1844 par Mgr Gaspard Joseph Labis, évêque de Tournai.  En juin 1845, un conseil communal reconnut qu'"il y avait nécessité d'une église plus vaste, la chapelle ne pouvant à peine contenir la moitié de la population." Selon les archives de 1845 "une dotation de terrain est faite par Marie Elisabeth Faignot, veuve du sieur Joseph Loquifer, propriétaire à Beloeil; ce terrain convient à la construction d'une église".  Ensuite, la famille Le Louchier remit des fonds au curé qui organisa, en plus, des collectes auprès de gens charitables.

 LProche église de Tertre'église Saint Christophe est de style néo-gothique en pierre de Grandglise. Les plans et devis ont été dressés par l'architecte provincial V. Wins de Mons. Elle comporte une tour en façade, une triple nef de cinq travées et un chœur avec chevet semi-hexagonal. La réalisation du bâtiment fut confiée à Jean-Baptiste Carlier; les menuiseries à Joseph Pecher. La plupart des cultivateurs de Tertre acceptèrent de transporter gratuitement les matériaux de construction en dehors toutefois des périodes de labours, semis et récoltes. La Fabrique d'église prit en charge les frais de barrières ainsi que les pourboires aux conducteurs.  Le prince de Ligne a fourni la moitié des sapins nécessaires à cette entreprise. Un arrêté ministériel du 16 juin 1852 apVitraux église de Tertreprouvait le projet. La bénédiction de la première pierre eut lieu le 8 juillet1852 par l'abbé Dumonceau. L'église achevée fut bénite le 19 septembre 1853 par le Doyen de Lens et consacrée par Monseigneur Gaspard Joseph Labis le 28 septembre 1855. Une fois l'église construite, la chapelle devint l'habitation de la famille de François Fréteur et … la première école catholique de Tertre, dont François Fréteur fut le premier instituteur. L'église de Tertre devint décanale le 30 mai 1965. L'abbé Pierre-Joseph André en fut le premier curé-doyen. L'église Saint Christophe appartient à la Fabrique d'église de Tertre. En effet, en 1998, l'examen d'anciens documents révèle, à la stupéfaction générale, que l'église de Tertre, considérée comme appartenant à la commune, est en réalité propriété de la Fabrique d'église.

 



Fête paroissiale

La fête paroissiale se fait sous forme de pèlerinage car pendant la deuxième guerre mondiale promesse avait été faite d'instaurer un pèlerinage si tous les prisonniers Tertrois revenaient sains et saufs d'Allemagne… En 1945 eut lieu le premier pèlerinage. La statue du Saint fut portée par les prisonniers reconnaissants. Chaque année, la fête commence le dernier dimanche de juillet et se termine le premier dimanche d'août. Le premier dimanche du pèlerinage, après l'Eucharistie, une procession avec la statue de Saint Christophe parcourt les rues avoisinantes de l'église, ensuite a lieu la bénédiction des voitures.

 


Les groupes paroissiaux

 


Les services


Les jeunes


  © 2015 - www.upntertre.be